Le grand débat des experts sur le Franc CFA

  • Source: : Seneweb Videos | Le 04 octobre, 2017 à 17:10:27 | Lu 5458 fois | 28 Commentaires
content_image

Le grand débat des experts sur le Franc CFA


Auteur: senewebvideos - Seneweb Videos






1 - Soyez courtois. N'envoyez pas de message ayant un ton agressif ou insultant.
2 - N'envoyez pas de message inutile.
Attaques personnelles. Vous pouvez critiquer une idée, mais pas d'attaques personnelles SVP. Ceci inclut tout message à contenu diffamatoire, vulgaire, violent, ne respectant pas la vie privée ou en violation avec la loi.
Ne devoilez pas
les informations privées de qui que ce soit ( adresses, etc... ).
de tels messages seront supprimés et leurs auteurs bannis des commentaires.

3 - Pas de publicité. Ce forum n'est pas un espace publicitaire!.
4 - Pas de majuscules. Tout message inscrit entièrement en majuscule sera supprimé.
5 - Lisez la politique de gestion des commentaires de Seneweb
6 - Les auteurs de commentaires repetés (pollueurs) verront tous leurs commentaires á travers le site tout simplement retirés en un seul coup

Commentaire (16)


Deugue Dji En Octobre, 2017 (17:37 PM) 0 FansN°: 1
ONT-ILS UN AGENDA CACHÉ ? SI NON, POURQUOI ENFONCER DES PORTES DEJA OUVERTES?

Le débat sur l'abandon ou non du franc CFA n'a vraiment pas sa raison d'etre, en tout cas pas en Afrique de l'ouest. Des pays de la sous régions ont créé dès 1975 la CEDEAO qui compte aujouird'hui tous les pays de l'Afrique de l'ouest, exceptée la Mauritanie.

L'objectif global de cette organisation est de promouvoir la coopération et l'intégration en vue de la création d'une union économique et monétaire pour favoriser la croissance économique et le développement de l'Afrique de l'ouest. Pour y arriver, il est envisagé entre autres:

• la suppression des droits de douane et des taxes d'effets équivalents ;

• l'établissement d'un tarif extérieur commun ;

• l'harmonisation des politiques économiques et financières ;

• LA CREATION D'UNE ZONE MONETAIRE.



Après la libre-circulation des biens et des personnes, le Tarif extérieur commun (TEC), la carte d’identité et le passeport CEDEAO, la monnaie unique reste l’objectif fondamental de la CEDEAO pour pousser l’intégration économique de la région. La monnaie unique ayant de nombreux effets positifs: accroître les échanges commerciaux en dépassant l'obstacle de change, faciliter la libre circulation des biens et des personnes, stimuler les investissements et les implantations des entreprises au niveau de la région, etc.

C'est dans le but de mettre sur pied la monnaie unique, qu'une rencontre de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest s’est tenue le mardi 07 juin 2011 à Dakar. Au cours de cette rencontre, l’adoption d’une monnaie unique en 2020 avait été envisagée. Un comité d’experts et d’autorités avait été formé pour réfléchir à la mise en place d’une monnaie unique et à la fusion des monnaies des différents pays.

Il s’agit d’un projet ambitieux qui vise à résoudre l’équation que constitue la pluralité des monnaies au sein de la CEDEAO. Cette communauté qui regroupe 15 pays compte actuellement 8 monnaies différentes. Outre le franc CFA que partagent 8 pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (Bénin, Burkina Faso, Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau, Mali, Niger, Sénégal et Togo), 7 autres pays ont leurs propres monnaies. Il s'agit de la Guinée (franc guinéen), du Ghana (cédi), du Nigeria (naira), de la Sierra Leone (leone), de la Gambie (dalasi), du Liberia (dollar libérien) et du Cap-Vert (peso). Avec l'intégration du Maroc en décembre prochain, on aura 8 pays n'ayant pas le Franc CFA comme monnaie au sein des 16 membres de la CEDEAO.

En perspective de l’adoption de cette monnaie unique, la Communauté avait envisagé de lancer dès 2015 l’Eco, la monnaie de la seconde zone monétaire constituée par les pays ayant leur propre monnaie. Cinq ans après, la monnaie Eco devrait fusionner avec le FCFA pour donner la monnaie unique de la CEDEAO en 2020, avec la création de la Banque Centrale unique de la CEDEAO en 2020. Force est aujourd'hui de reconnaitre que le retard noté dans la formation de la zone Eco ne peut etre en aucun cas imputable au pays de l'UEMOA.

Pour éviter de se retrouver avec une monnaie de singe, il faut respecter un certain nombre de critères de convergence. Malheureusement, l’analyse de ces critères a montré des insuffisances notables. Les grandes lignes de cette convergence concernent la réglementation financière, la politique monétaire, le déficit budgétaire, l’harmonisation des politiques de change, la situation des comptes extérieurs, le mécanisme de change et le taux optimal d’inflation. On peut citer en exemple le Ghana dont l'inflation atteint un taux annuel de 15%, ou encore le Nigeria qui fait face à d'énormes contraintes budgétaires du fait de la chute de la production et des cours mondiaux de pétrole. C'est aussi le cas de la Côte d'Ivoire qui, touchée par la baisse des cours du cacao, a également été contrainte de faire exploser son déficit budgétaire.

Voilà ce qui explique le report du lancement de la monnaie ouest africaine de 2020 à 2027.

Nous devons donc continuer à travailler d'abord à la mise sur pied de la zone Eco, et ensuite au respect des critères de convergence. La tache est ardue, mais nous avons déjà beaucoup fait. Aidons à l'avènement de la seconde zone monétaire. La fusion de l'Eco et du CFA donnera une monnaie ouest africaine à l'horizon 2027.

Le Maroc dont l'adhésion à la CEDEAO sera actée en décembre prochain s'est déjà engagé à adhérer à la monnaie unique de la CEDEAO une fois celle-ci adoptée

En attendant, gardons notre monnaie CFA avec ses avantages et ses handicaps! D'autant que les pourfendeurs du franc CFA ne proposent RIEN à la place.
Lebaolbaol Tigui En Octobre, 2017 (18:58 PM) 0 FansN°: 1
merci.........tu as tout dit ....! la plus part des jeunes panafricanistes sont des jeunes francais d'origine africaines ou des africains qui ont echouè leur avanture....en un mot des mecotents..........on a une nouvelle monaie en 2020 , pourquoi tout ce bruit.
Reply_author En Octobre, 2017 (03:03 AM) 0 FansN°: 2
tu n'as rien compris.
Reply_author En Octobre, 2017 (03:06 AM) 0 FansN°: 3
quand degaulle e ses ministrs ont voulu creer la cfa,ils ont juste fait un decret.tu dis que depuis 1975 la cedeao essaye.pourquoi bo sang , ca a pris ce temps?
Anonymescorpus En Octobre, 2017 (18:40 PM) 0 FansN°: 2
Merci.

Ceux qui luttent pour sa dispartion ne maitrisent meme pas l'enjeu.

une monnaie qui disparait sera de toute facon remplace'e par une autre monnaie qui se comportera de la meme chose, a part une petite difference de parite' et ses consequences.





Alors la lutte est vraiment ailleurs.



qu ils nous foutent la paix.
Anonyme En Octobre, 2017 (18:45 PM) 0 FansN°: 3
Pas convainquant du tout vous êtes les blancs negres.



Anonyme En Octobre, 2017 (18:57 PM) 0 FansN°: 4
c est ce petit beninois fauteur de trouble de kemi seba qui nous pompe l air

ou etait il quand on debarquait abdou diouf en 1999

il se prend pour qui les senegalais sont inteligents et ne perdent pas leur temps a parler ils passent a l acte quand c est serieux

c est comme ces y en a marre de georges soros et des ong tapis dans l ombre et qui destabilisent nos pauvres pays africains

allez travailler c est mieux que de perdre votre temps a engager des combats deja perdus surtout avec un ce peureux qui ne daigne pas rentrer dans son pays d origine le benin

Lebaolbaol Tigui En Octobre, 2017 (19:44 PM) 0 FansN°: 1
toi tu es lamentable......celui qui est intelligent ne le dis pas ...les plus igiots du continent sont senegalais aujourdhui en commencant sur toi qui traite tes propres conyitoyens de la cedeao de tel ou tel pays....mon cher le senegalais d aujourdhui il est en retard......il est est idiot.
Thug Life  En Octobre, 2017 (10:27 AM) 0 FansN°: 2
vous avez dit qu'il y'a 9 pays de l' afrique qui fabriquent leur propre monnaie alors qu'une organisation comme la notre ne peut pas fabriquer notre propre monnaie .
c'est une question de volonté et que nos dirigeants sont des connards;
suis un financier mr mensonge le cfa appartient au blanc .
Anonyme En Octobre, 2017 (19:39 PM) 0 FansN°: 5
ces cadres de la BCAEO vraiment à mourir de rire.

Anonyme En Octobre, 2017 (20:05 PM) 0 FansN°: 6
C'est comme ca qu'on va développer notre zone avec une politique axée sur la tenue du prix de consomation. C'est nulle!
Ex Goor En Octobre, 2017 (20:20 PM) 0 FansN°: 7
Voilà, les grands ont joué, les amateurs se taisent. A mon avis, si on laisse de côté la passion qui fait que certains croient que l'indépendance c'est renier de tout ce qui est du colonisateur et les craintes de certains que la créattion d'une monniae gérée par nous seuls serait la catastrophe, je crois après avoir écouté les grands, que chacun des intervenants a pu défendre ce qu'il pense du CFA. Le noeud du problème, c'est la production. Si les africains du CFA produisaient beaucoup, ils ne parleraient pas de CFA oui ou CFA non. On peut avoitr le $ ou l'€ mais si on ne produit pas, on ne pourra jamais soutenir une monnaie. Notre problème c'est la production.
Anonyme En Octobre, 2017 (21:37 PM) 0 FansN°: 8
Non monsieur c'est pas qu'on s'est tû. C'est qu'on se demande en quoi sert une banque centrale donc les acteurs ne décident pas du niveau de leur monaie? Des gens qui nous parles d'imprimer des billets en France parce que c'est une technologie avancée. Mais je demande quand est-ce que nous apprendrons de cette technologie si on invite pas l'entreprise qui l'a détienne à s'implanter chez nous et de nous aider à l'acquérir. Dautre part sommes nous si nulle pour que 14 états ne puissent pas acquérir cette technologie alorsque le nigéria la métrise, la libye aussi, le Kénya, l'ethiopie, le Maroc... D'autre part c'est évident que lorsqu'un état à des différents avec la France, il recevra pas à temps les devises dont il a bsoin pour le payement de ses fonctionnaires, ce qui amène une grève suivie d'une émeute et d'une intervension.

Croire que la France garde notre monaie pour nous aider est d'une naiveté absurde.
Ex Goor En Octobre, 2017 (06:08 AM) 0 FansN°: 1
en disant que les amateurs se taisent, c'est juste pour dire que ceux qui ne font que du bruit pour insulter tel ou tel se taisent. lorsque le débat est sérieux et professionnel, ce beau monde qui se laisse emporter par l'émotion ne dit rien. lorsqu'il s'agit kémi seba, il y a plus de commentaires parce que ce n'est pas technique. on peut insulter ceux qui pensent que le cfa est bon pour nos économies. on insulte les présidents qui sont favorables au cfa. je crois qui si d'autres ont pu avoir leur propre monnaie et ne sont pas plus pauvres que nous, ppurquoi pas nous aussi? il faut oser .il y a beaucoup de pays dans la zone cfa qui pourraient s'allier . etre toujours sous tutelle n'est pas un signe de maturité. c'est évident. je ne pense pas que créer une nouvelle monnaie soit la garantie de notre réussite mais au moins ça nous permet de mettre au point notre propre politique monétaire sans la tutelle des autres. on nous dit que le représentant de la france dans les institutions qui gèrent notre monnaie n'est pas décisive mais je n'y crois pas. pourquoi donc il est là. pour surveiller?
Louis En Octobre, 2017 (21:59 PM) 0 FansN°: 9
Vous n'avez pas compris que la jeune generation a un rejet de la FRANCE.



Comment expliquer que les meilleures economies de l'afrique sont Le Kenya, Le Ghana, Le Nigeria, etc, et ils ne sont pas arrimes à l'Euro, ni à la GB.



La France nous pompe l'air et nous retarde. Qu'elle nous laisse gerer et apprendre de nos erreurs. On ne dit pas qu'il faut detruire l'UMEOA, mais c'est le controle de la France. Nous pouvons nous prendre en charge.

Les dragons de l'afrique ont coupe le lien ombilical avec l'ex colonisateur.



De toutes facons Le CFA dans sa forme actuelle vas bientot mourrir. Il faut conserver la zone UMEOA, et changer le nom pour lui donner un nom africain et non plus CFA
Ndiaye En Octobre, 2017 (22:16 PM) 0 FansN°: 10
moi je pensais pas que les senegalais sont si ignorant en matiere d'economie.C'ETS AVEC LE CONTROLE DE LA MONNAIE QU'ONT CRE LA RICHESSE ,DES EMPLOIS ET UNE INDEPENDANCE POLITIQUE ET ECONOMIQUE.NOS PRESIDENTS ILS NE PEUVENT MEME PAS PRENDRE LES DECISIONS MEILLEURS POUR NOUS.ILS SONT OBLIGES D'ALLER SAUVER LES EMPLOIS EN FRANCE EN PLACE D'EN CREER DANS LEURS PROPRES PAYS.ILS SONT CONTREINTENT DE SE PLIER AUX EXIGENCES DE LA FRANCE CAR C'EST ELLE QUI A LE CONTROLE DE LA MONNAIE.EN UN MOT C'EST LA FRANCE QUI DETIENT NOTRE PORTE MONNAIE SI NOS DIRIGEANTS NE FONT PAS SE QU' ELLE VEUT ,ILS RISQUENT DE NE PAS PAYER LEURS FONCTIONAIRS A LA FIN DU MOIS ET VOUS POUVEZ IMMAGINER CE QUI S'EN SUIT SUR LE PLAN POLITIQUE POUR SES PRESIDENTS.LA FRANCE LES TIENT EN OTAGE REVEILLEZ VOUS SENEGAL :taala_sylla:  :taala_sylla:  :taala_sylla: : :bip-bip:  :bip-bip: 
Anonyme En Octobre, 2017 (22:18 PM) 0 FansN°: 11
comment expliquez-vous alors que la Gambie, la Mauritanie, etc. possèdent leur propre monnaie et la gèrent en toute souverraineté? Pourtant les économies de ces mêmes pays absorbent des milliers de chômeurs et de pauvres de plus en plus nombreux dans leurs pays vosins. Ceci prouve donc qie vois mentez pour conserver votre fauteuil. En fait vous etes restés trop longtemps soumis par la france pour imaginer la vie sans elle.

Mais les populations ont maintenant compris et vont elles mêmes changer les choses
Abel En Octobre, 2017 (22:51 PM) 0 FansN°: 12
Le CFA n'est pas convertible. Allez avec vos billets CFA en dehors de la CEMAC et UEMOA: Chine, France, Canada, Afrique du Sud, Kenya,.....personne ne vous le prends. Les banques locales ne le reconnaissent pas. Le Rand sud africain, oui est connu et accepte.



Autrement dans les transfers internationaux, les autres monaies africaines sont reconues comme le CFA, Shilling, Dinar, etc.



Arretez de dire que le CFA est convertible ou reconnue. Elle est reconnue seulement dans les CFA. Si vous voyagez avec vos CFA vous allez mourrir de faim, mais pas avec les monaies reconnues.
Anonyme En Octobre, 2017 (00:49 AM) 0 FansN°: 13
C'est terrible, débat nul. On dirait un PR (relation publique) sponsorisée par la BCEAO. Par exemple sur la stabilité des prix, est ce que les marchés du Rwanda, du Ghana, de l'ethiopie sont plus instables? Est ce que les investisseurs ont plus d'incitation dans la zone franc que dans ces pays? On vient de publier un rapport sur la compétitivité dans le monde. Aucun pays CFA dans les 10 premiers pays africains...truly shameful!
Anonyme En Octobre, 2017 (03:10 AM) 0 FansN°: 14
En tout cas si nos Chefs D'etats peuvent emprunter de l'argent a 6-7% ,et s'octroyer des caisses noires de 100 Millirads et plus,Si on leur donnait la planche a Billet,on verrait des caisse noires de Milliers de Milliards.
Ex Goor En Octobre, 2017 (05:51 AM) 0 FansN°: 1
mon cher, en matière de monnaie, la planche à billet ne détermine pas la richesse d'un pays. si tel était le cas, la russie tout au moins ne serait pas moins riche que les usa.. il ne s'agit pas seulement de fabriquer des tonnes de billets pour dire voilà notre monnaie. une monnaie c'est autre chose plus compliqué. un pays est riche parce qu'il produit, exporte etc. le cas du venezuela peut nous édifier. le venezuela est un pays riche , il possède les plus grandes réserves mondiales de pétrole et pourtant leur monnaie ne vaut rien. si un venezuelien se rend à la frontière avec la colombie pour acheter un kg de riz seulement, il lui faut un paquet de bolivars pour acquérir ce kg. pour acheter 50 kg de sucre, il faut une brouette remplie de bolivars. donc si tu ne produis pas, tu n'as rien dérrière pour soutenir ta monnaie. tu auras beau fabriquer des billets mais ça ne vaut rien..
Anonyme En Octobre, 2017 (07:10 AM) 0 FansN°: 15
Le CFA est visible seulement à la CEMAC et à l'UEMOA. Nos autorités le savent très bien mais ils n'ont pas le courage de d'évoluer
Thuglife En Octobre, 2017 (10:41 AM) 0 FansN°: 16
Mr le pessimiste il faut croire que nous pouvons créer notre propre monnaie .

Mr le gouverneur  :emoshoot:  :fbhang: 

Commentez cet article

Auteur

Commentaire :

Service Commercial

Senegal : +221 33 864 65 71    |    Usa, Canada, Europe : +1 703 348 7306    | +1 703 395 86 48   Email : pub@seneweb.com

Rédaction

Email : redaction@seneweb.com